Vous êtes ici : Home Les Retrievers Nova Scotia (Toller)
Actions sur le document

Nova Scotia (Toller)

Le Kennel Club canadien n’a enregistré le Nova Scotia – appelé aussi Toller – qu’en 1945 comme chien de pure race. L’origine de la race remonte vraisemblablement au croisement d’une femelle Wavy Coated Retriever de couleur foie et d’un mâle ressemblant au Labrador. La particularité du Toller est qu’il ne se contente pas seulement de rapporter le gibier, mais qu’il l’attire sur la rive par de drôles de mimiques. Ce chien compact, solide et bien musclé, a une hauteur au garrot de 45 à 51 cm., ce qui en fait le plus petit des Retrievers. Comme il a été élevé pour rapporter le gibier dans des eaux glaciales, il a besoin d’un double poil.

 

Standard FCI No. 312: Nova Scotia Duck Tolling Retriever


Aspect général

Ce chien est de taille moyenne, puissant, compact, bien proportionné et bien musclé. Son ossature est moyenne à lourde. Il est extrêmement agile, très éveillé avec beaucoup de détermination. Souvent ce chien a un air quelque peu triste, mais au moment où il entre en action, son aspect change et exprime concentration intense et ardeur. Au travail, ses allures sont rapides et très actives, la tête étant portée presque à hauteur de la ligne du dessus et la queue, abondamment frangée, battant sans arrêt.

Caractéristiques

Très intelligent, très endurant et très réceptif. Ce nageur robuste et habile est de nature un rapporteur tenace sur terre et dans l’eau, au moindre signe lui indiquant que le moment est venu de rapporter, il est prêt à partir de son allure élastique. Sa passion pour le rapport et son caractère enjoué sont les qualités indispensables à son aptitude de retriever et d’appelant.

Utilisation

Ce chien court, gambade et s’amuse au bord de l’eau bien en vue d’un groupe de canards qui nage à distance de la côte. Il s’esquive parfoir pour réapparaître aussitôt, incité à ce jeu par le chasseur, qui, de sa cachette, lui lance des bouts de bois ou une balle. Le manège du chien éveille la curiosité des canards qui s’approchent à portée du fusil. Sur l’ordre de son maître, le Retriever rapporte ensuite les oiseaux morts ou blessés.

Tête et crâne

La tête est bien dessinée et légèrement cunéiforme. Elle doit être bien proportionnée au corps. Le crâne, large, n’est que légèrement bombé, l’occiput n’est pas proéminent et les joues sont plates. Le stop est modérément marqué.

Yeux

Bien écartés, en forme d’amande, de grandeur moyenne, de couleur ambre à marron. Leur expression est amicale, vive et intelligente. Le pourtour des yeux (bord des paupières) doit être de la couleur des lèvres.

Oreilles

De forme triangulaire, de grandeur moyenne, attachées haut et bien en arrière sur le crâne, l’oreille est très légèrement relevée à la base et bien frangée à l’arrière du pli, sur l’extrémité arrondie, le poil est court.

Mâchoires

L’articulé correct est celui en ciseaux bien en contact, la denture complète est exigée. Les mâchoires sont assez puissantes pour porter en oiseau de belle taille, le chien doit avoir la dent douce.

Cou

Fortement musclé, bien attachée, de longueur moyenne, sans aucun signe de fanon.

Avant-main

Les membres antérieurs doivent être d’aplomb et avoir l’aspect de colonnes parallèles. Les os sont solides. Les coudes, bien au corps, ne sont ni serrés ni décollés, permettant un mouvement aisé et égal. L’épaule doit être musclée, avec une omoplate bien inclinée et bien attachée, formant un garrot marqué qui se fond dans un dos court. L’omoplate et le bras sont approximativement de même longueur.

Corps

Ligne du dessus horzontale, dos court et droit, rein solide et musclé, poitrine bien descendue jusqu’au niveau du coude. Côtes bien cintrées, ni en tonneau ni plates. Ventre modérément remonté.

Arrière-main

Fortement musclé, large et d’aplomb. Cuisse et jambe de longueur approximativement égale. Grasset bien angulé, jarret bien descendu, tourné ni en dedans ni en dehors.

Pieds

Ils sont fortement palmés, de grandeur moyenne et ronds, les doigts sont serrés et bien cambrés, les coussinets épais.

Queue

Large à son attache, elle prolonge la très légère inclinaison naturelle de la croupe. Elle est garnie de fanges abondantes. La dernière vertèbre caudale atteint au moins le jarret. La queue peut être portée plus bas que la ligne du dos, sauf quand le chien est en éveil, elle est alors portée haut et recourbée, sans jamais toutefois toucher le tronc.

Poil

Poil double imperméable. Le poil de couverture est moyennement long et doux, le sous-poil est dense et encore plus doux. Le poil peut être légèrement ondulé sur le dos, mais par ailleurs il est droit.

Couleur

La couleur va du rouge à l’orange dans ses différentes nuances. Les franges et le poil à la face inférieure de la queue sont d’un ton plus clair. Habituellement au moins une des marques blanches suivantes est présente : extrémité de la queue, pieds (sans dépasser le métacarpe), poitrine et liste. La truffe, les lèvres et le bord des paupières doivent être d’une couleur chair qui se marie avec la couleur de la robe.

Taille

hauteur au garrot idéale: mâles: 48 à 51 cm, femelles: 45 à 48 cm.

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B.

Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale complètement descendus dans le scrotum.



« Mai 2018 »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
News
Résultats des compétitions des Retrievers sportifs 2017
CS Chiens d'avalanche 2017
Vainqueurs des prix annuels sport 2016